Logo Ténor Group

Pôle Mécénat

En cohérence avec les valeurs centrées sur l’humain qui fondent son identité, Ténor Group a développé une politique de mécénat active et ambitieuse, afin de permettre au plus grand nombre d’accéder à la culture en général et à la musique classique en particulier. Il contribue ainsi de manière décisive au développement culturel du Maroc.

Créée en 2007, la Fondation Ténor pour la Culture, association à but non lucratif, se situe au cœur de cette vocation artistique et culturelle de Ténor Group. Cette volonté se traduit par :

  • L’organisation, chaque année de plus de 180 manifestations autour de la musique.

  • La gestion, à titre bénévole, d’organismes à but non lucratif opérant dans le domaine culturel.

Des institutions phares dans le domaine de la musique


PÔLE MÉCÉNAT

La Fondation Ténor pour la Culture s’est en particulier illustrée au plan national et international par des projets prestigieux et de grande envergure autour de la musique classique. Les formations et structures créées sont devenues aujourd’hui de véritables institutions culturelles dans le paysage artistique marocain.

L’Orchestre philharmonique
du Maroc

Créé en 1996, l’Orchestre Philharmonique du Maroc illustre à merveille l’ambition culturelle de la Fondation Ténor pour la Culture. Avec 80 musiciens professionnels, diplômés des grands conservatoires marocains et européens, cette formation a interprété les œuvres majeures du répertoire classique allant de la musique baroque à la musique contemporaine, en passant par des créations symphoniques. Dirigés par des chefs de premier plan, dont Jean-Claude Casadessus et Olivier Holt (premier chef invité), l’OPM a accompagné les plus grands solistes lors de rendez-vous devenus incontournables : grands concerts symphoniques, opéras, opérettes, ballets, concerts lyriques, concours internationaux, concerts en plein air… avec un rythme d’une cinquantaine de manifestations par an.

Le Chœur philharmonique
du Maroc

Ce chœur mixte de 50 chanteurs semi-professionnels fait partie intégrante de l’Orchestre philharmonique du Maroc, mais dispose de son propre programme annuel avec des tournées nationales et internationales. En janvier 2016, il s’est produit à l’église Saint-Eustache à Paris, sous la direction de Michel Piquemal. Il est dirigé par Denis Comtet, son chef de choeur.

Le Chœur philharmonique
du Maroc

Ce chœur mixte de 50 chanteurs semi-professionnels fait partie intégrante de l’Orchestre philharmonique du Maroc, mais dispose de son propre programme annuel avec des tournées nationales et internationales. En janvier 2016, il s’est produit à l’église Saint-Eustache à Paris, sous la direction de Michel Piquemal. Il est dirigé par Denis Comtet, son chef de choeur.

L’Orchestre philharmonique
du Maghreb

C’est là une première dans la région : cet ensemble unique réunit des musiciens algériens, marocains et tunisiens issus des plus grands orchestres internationaux.

Né en 2015 pour donner des concerts dans les pays du Maghreb et à travers le monde, il a été créé comme un vecteur de fraternité et de tolérance, dans l’esprit d’humanisme cher à la Fondation Ténor pour la Culture et à Ténor Group.

L’École internationale de musique et de danse (EIMD)

Cette institution est un acteur majeur de l’enseignement musical, chorégraphique et d’art dramatique au Maroc. Créée en 2001, elle est le premier établissement culturel d’enseignement privé au cursus diplômant autorisé par le ministère de la Culture.
Ses 50 professeurs proposent près de 20 disciplines musicales et chorégraphiques pour enfants et adultes, diplômants ou de loisir, formant ainsi, dans ses établissements de Casablanca et Rabat, près de 1 000 élèves par an.
En 2003, l’EIMD a créé le Concours National de Musique du Maroc qui regroupe chaque année près de 400 jeunes musiciens.

L’École internationale de musique et de danse (EIMD)

Cette institution est un acteur majeur de l’enseignement musical, chorégraphique et d’art dramatique au Maroc. Créée en 2001, elle est le premier établissement culturel d’enseignement privé au cursus diplômant autorisé par le ministère de la Culture.
Ses 50 professeurs proposent près de 20 disciplines musicales et chorégraphiques pour enfants et adultes, diplômants ou de loisir, formant ainsi, dans ses établissements de Casablanca et Rabat, près de 1 000 élèves par an.
En 2003, l’EIMD a créé le Concours National de Musique du Maroc qui regroupe chaque année près de 400 jeunes musiciens.

Le proGRAMME social MAZAYA

La Fondation Ténor pour la Culture au Maroc a lancé le projet Mazaya en janvier 2012. Ce programme vient en aide aux enfants descolarisés et défavorisés afin de leur offrir une ascension sociale par le biais de la musique. La Fondation Ténor pour la Culture propose à ces jeunes enfants une double formation professionnelle, combinant éducation scolaire et cursus musical approfondi. L’objectif est de leur offrir une perspective d’avenir en les aidant à se réinsérer dans la société à travers la musique.

© 2017 Tenor Group. Tous droits réservés